Les difficultés à rencontrer avec une surjeteuse

La couture est un bon moyen de créer soit même son propre style. Alors, en plus du simple apprentissage de la machine à coudre, il y a aussi d’autres techniques à maitriser. Les finitions faites sur la surjeteuse par exemple sont la preuve du professionalisme de votre talent. Cette machine plus complexe que la machine à coudre demande donc plus de rigueur et de savoir faire pour obtenir le bon résultat. Et même si vous maitrisez déjà les techniques d’utilisations de celles ci, vous devez néanmoins être au courant des défis à affronter.

surjeteuse

 

 

Aucune marge d’erreurs

Avec une surjeteuse, le savoir faire est bien plus stricte. Et les difficultés commencent au moment de l’enfilage. Le mot à l’air simple, et pourtant c’est une pratique qui n’est vraiment pas évidente. Si vous n’y arrivez pas du premier coup ne vous sentez pas idiot, car c’est compréhensible. Quelqu’un de plus expérimenté doit vous la montrer plusieurs fois pour qu’enfin ça reste dans votre mémoire.
En plus, difficile de faire marche arrière lorsque la surjeteuse a entamé son travail. La marge d’erreur est donc quasi inexistante, et c’est encore plus étonnant lorsqu’on se rend compte qu’on a moins de précision avec la surjeteuse.
Enfin, vous devrez acheter assez de fils, et même augmenter considérablement votre budget. Il faut 4 bobines pour la faire marcher, alors vous en aurez grand besoin. Cela vaut vraiment la peine, car le résultat est plus que satisfaisant.